Our Story

aboout-leader

Zef dans la presse

ELLE #3638, du 18 septembre 2015
Chambres avec vie

ELLE-2015-1
ELLE-2015-2

Mamans stylés et kids lookés connaissent bien Zef. Fondée par marie de Andreis en 2003 parce que celle-ci trouvait difficilement de jolis vêtements pour habiller sa fille, cette marque mixe confort, élégance et rock. Gilets en moutons, pantalons à patch, bottines camarguaises et foulards en coton… tout est poétique et délicatement twisté. Résultat, Zef fait un carton avec cinq boutiques à Paris et une cinquantaine de points de vente dans le monde. La signature de Marie de Andreis ? L’étoile, emblème dont elle parsème ses pièces. Dans la vie, cette italienne de cœur née dans une famille d’artistes est comme sa mode : simple, élégante et raffinée. La preuve chez elle, rive droite à Paris, dans un bel appartement classique qu’elle partage avec sa tribu. Tons doux, lumière omniprésente, meubles chinés, accrochages originaux, interprétation contemporaine des codes bourgeois, installations de livres et de photos… de qu’on aime. Du coup, cette rentrée, on s’en inspire, et on n’oublie pas de foncer chez Monoprix pour s’offrir la revissante collection capsule féminine et familiale Zef que Marie De Andreis a imaginé pour la saison automne-hiver.


Zef, Monoprix et les blogs mode
Ma sérendipité
Zef chez Monoprix pour la rentrée
voir le site
blog-monoprix
Eamimi, un blog 100% Hiiiiiii
Moi j’ai juste voulu piquer le gros ours
voir le site
blog-nounours
Sois belle et parle
Vivement demain. Zef pour Monoprix
voir le site
blog-portant

Notre histoire. L’enfance à tire-d’aile

Zef : trois lettres jetées en l’air dans un souffle en forme de vœu, un défi d’enfant léger comme une plume. Zef renoue chaque saison les fils de notre mémoire et nous raconte une histoire : celle où enfants chaque jeu était une victoire et le monde s’offrait simple et joyeux. Sous des soleils extravagants qui nous obligeaient à plisser les yeux, nos expéditions avaient le goût de l’aventure.

Marie de Andreis, saison après saison, ouvre notre album personnel en nous offrant, la trace délicate d’un parfum, d’une couleur, d’un tissu travaillé dans les replis de nos souvenirs. Cette Italienne, débarqué à 2,5 ans à Paris, y grandit les yeux émerveillés, avant d’aller s’installer à Londres, et découvrir l’énergie créatrice outre-manche. En 2003, elle ouvre sa première boutique rue Richelieu, au cœur de Paris.

Sa mode traverse le temps, d’ailleurs son mot d’ordre est de ne surtout pas la suivre, elle dit préférer «capter l’ère du temps.» Zef est d’abord une histoire de couleurs : dans ses pulls aux mille gris, ses faux noirs, ses violets purple, ses robes à carreaux vintage, ses sweats chinés tout doux pour garçons, sa ligne basic-chic pour une ado bella ragazza. A la source du style Zef , une certaine idée que le beau se doit d’être au service du bonheur. «Rien de pire qu’un enfant déguisé. L’élégance c’est laisser respirer, s’effacer, laisser advenir ce qui ne demande qu’à vivre : le rire d’un enfant, la douceur d’un geste, l’innocence d’un mot.»

Tout se marie, se mixe et se mélange dans des couleurs chinées au gré des vents italiens, dans une lumière de fin d’été. « On me demande souvent d’où vient le nom de Zef. Tout simplement de Zéphir, le surnom du cheval à bascule de ma fille. Après coup, on m’a expliqué que cela voulait dire « vent », que c’était bien trouvé parce qu’international, ni masculin, ni féminin. Je trouvais ça juste beau.»

Pin It on Pinterest

Share This